10 erreurs à éviter pour tout sénégalais souhaitant devenir entrepreneur

0
942

La décision est prise : Vous allez créer votre entreprise,. Un tout nouvel univers s’offre à vous, aux possibilités infinies, le moment est enfin venu de faire vivre votre projet. Les idées s’accumulent, les prises de décisions ne cessent de croître, mais il est parfois complexe de réussir à voir clair face à l’immensité des actions à effectuer. Pour vous aider en tant qu’entrepreneur sénégalais débutant, voici les 10 pièges à éviter lors du lancement de votre startup.

1. La politique du bas prix n’est pas toujours la solution

La peur de fixer le prix trop haut et de ne pas pouvoir avoir de client est une peur commune propre à beaucoup de jeunes entrepreneurs. Cependant, il est indispensable d’avoir conscience de son savoir-faire, de son expérience, mais également des charges incluses pour ensuite pouvoir négocier un prix. Votre service est un investissement, le client recherche donc une expertise ainsi qu’un résultat garanti, et vouloir pratiquer des tarifs plus bas que ses concurrents n’est pas forcément la meilleure stratégie à adopter.

2. Sous-estimer l’identité visuelle

L’identité visuelle apporte un univers graphique autour de la marque, permettant ainsi aux clients d’identifier facilement l’entreprise concernée. L’identité visuelle, c’est le reflet des activités et des objectifs de la startup,, elle se doit de représenter les valeurs de l’entreprise. Mais attention, celle-ci ne doit pas uniquement être définie par un logo, mais bien par un choix de typographies, de formes, de couleurs, et d’autres éléments permettant de composer l’univers graphique. De cette manière, les clients et prospects se souviendront de votre entreprise en l’associant à votre identité visuelle.

3. Ne pas suffisamment prendre en compte le besoin du client

Nombre d’entrepreneurs sont victimes de ce qu’on appelle le syndrome de l’ingénieur. : Il s’agit pour un entrepreneur d’être tellement attaché à son projet qu’il fera tout pour l’optimiser au maximum de ses capacités, avant même d’avoir évalué les attentes du marché, ou de l’avoir confronté à l’avis de personnes extérieures. Quand il créé sa startup, l’entrepreneur répond à un besoin client, de sorte à s’adapter à une demande qui n’a pas encore été, ou pas entièrement comblée. Il est donc indispensable de vérifier que le produit ou le service délivré correspond bien à une demande et à un besoin de la population.

4. Sous-estimer l’importance du réseau

Pour chaque entrepreneur qui monte sa startup, détenir un bon réseau relationnel s’impose comme un excellent levier pour créer et développer son entreprise. , Celui-ci peut permettre au nouveau chef d’entreprise de bénéficier de conseils, de partages d’expériences, mais aussi de rencontrer de potentiels collaborateurs susceptibles d’avoir des compétences qui puissent bénéficier à la réussite de l’entreprise. Cela peut s’illustrer par la théorie de l’acteur-réseau, qui considère que la réussite d’une innovation n’est pas seulement liée au talent d’un entrepreneur et à la valeur du produit ou du service proposé, mais qu’elle est également le résultat des interactions entre une association d’acteurs.

5. Avoir les yeux plus gros que le ventre

Souvent, une fois que la décision de se lancer dans la création de sa startup est prise, les idées fusent et il est peut sembler compliqué de réussir à prioriser les objectifs, et d’organiser les initiatives. Les erreurs peuvent alors arriver, suite à une impatience non-maitrisée : Enchaîner les contrats sans pouvoir produire et distribuer le service ou le produit, embaucher trop de personnes sans avoir les fonds pour les payer, trop investir dans des activités et délaisser les autres, pourtant tout aussi importantes. Développer son entreprise prend du temps, et implique un cheminement réfléchi, en adéquation avec la demande des clients et l’offre que vous pouvez distribuer.

6. Vouloir tout faire seul

Lorsqu’un entrepreneur lance son nouveau projet, il peut être très difficile de réussir à déléguer les tâches, et de s’autoriser à faire confiance en quelqu’un d’autre. Cependant, il ne peut pas exceller dans tous les domaines, même si tout peut lui sembler faisable. Lorsque l’on essaye de tout faire soi-même, ce qu’il se produit en général c’est que l’on ne peut tout simplement pas tout faire seul. L’entrepreneur doit réussir à prendre les devants et rassembler une équipe de professionnels en laquelle il aura confiance, réussir à répartir les rôles, ce qui lui permettra ensuite une meilleure avancée avec des salariés qui excellent chacun dans son domaine.

 

7. Ne pas réussir à tenir ses engagements

L’acquisition de nouveaux clients est une première réussite, mais vient ensuite la stratégie de fidélisation, car n’oubliez pas, il est 7 fois plus cher d’acquérir un nouveau client plutôt que d’en fidéliser un.. Vos coûts de marketing seront réduits, et votre rentabilité augmentée en adoptant une stratégie de fidélisation efficace. Or, pour réussir cela, il est indispensable de tenir ses engagements. Réussir à tenir un délai, ne pas oublier de répondre à un mail, autant de tâches qui, si une seule erreur est commise, pourra ternir l’image de l’entreprise, et la confiance que peuvent avoir vos clients en vous.

8. Sous-évaluer la force des réseaux sociaux

La présence active d’une startup nouvellement créée sur les réseaux sociaux peut-être un véritable accélérateur pour tout entrepreneur souhaitant commencer de manière efficace son nouveau business. Mettre en place une stratégie social média revêt un intérêt majeur dès la phase de lancement de la startup. Les réseaux sociaux servent de vitrine, d’un espace où ont lieu les interactions entre les clients et l’entreprise, ils reflètent l’image de la marque, le savoir-faire mais aussi les produits proposés, et permettent également de recueillir des feedbacks afin d’ajuster ensuite les futures stratégies.

 

9. Ne pas se mettre dans la peau d’un chef d’entreprise

Il est important de ne pas minimiser le projet que vous avez décidé de mener, au risque de manquer de professionnalisme et de rigueur dans la gestion de votre entreprise. Votre état d’esprit est déterminant pour se lancer dans la voie de l’entrepreneuriat, il sera donc nécessaire d’avoir une mentalité de chef d’entreprise, pour pouvoir ensuite affirmer son projet avec conviction, et ainsi pouvoir faire vivre son projet à part entière.

10. Sous-estimer l’importance de la culture d’entreprise

Lors du lancement d’une entreprise, les équipes ne compteront pas les heures, et tout le monde se mobilisera pour s’assurer de la réussite de l’entreprise. Une bonne ambiance de travail sera alors primordiale pour maintenir le moral de vos équipes, et les rendre ainsi plus efficaces au travail. Tous les éléments qui composent l’identité de votre entreprise, son esprit, ses valeurs, se doivent de faire naître en vos collaborateurs un sentiment d’appartenance, impliquant ainsi une augmentation de la performance des salariés.