La DER/FJ fête ses 5 ans !

0
336
La DER/FJ
La DER/FJ Crédit photo : Site officiel der.sn

Créée en mars 2018, la Délégation générale à l’Entrepreneuriat Rapide des Femmes et des Jeunes célèbre cette année ses 5 ans d’existence. Engagée aux côtés des jeunes et de femmes entrepreneurs sénégalais, l’institution a marqué cet anniversaire par un déjeuner de presse ayant réuni, entre autres, ses directeurs, ses experts, ses points focaux, etc. Au menu des discussions, un bilan des réalisations et des défis rencontrés au cours de ce premier quinquennat et un partage des perspectives. 

La DER/FJ en 5 ans : 110 milliards de FCFA injectés, 230 000 entrepreneurs sénégalais accompagnés

La Délégation générale à l’Entrepreneuriat Rapide des Femmes et des Jeunes vient de cloturer ses 5 années d’existence. Au cours du déjeuner de presse organisé ce mardi 21 mars 2023 pour marquer l’évènement, la Déléguée générale de la structure, Dr Mame Aby Sèye, n’a pas caché la fierté qui l’anime au regard du chemin parcouru par l’organisation durant ces 5 années.

Mame Aby Seye - Directrice de la DER/FJ
Mame Aby Seye – Directrice de la DER/FJ
Crédit photo : Réussir Business

A voir le bilan des réalisations présenté, les efforts menés pour « accompagner ses compatriotes dans la réalisation de leurs projets et dans la création de richesses » ont clairement produit des résultats encourageants.

En effet, pendant les 5 années, plus de 110 milliards de francs CFA ont été investis pour le financement, la formation et la formalisation de plus de 230 000 entrepreneurs sénégalais. Un total de 415 startups ont bénéficié de l’accompagnement de la DER/FJ et 230 ont effectivement reçu le financement nécessaire à leur projet.

Selon les rapports, toutes les 552 communes du Sénégal ont bénéficié des financements de la DER/FJ, lesquelles ont été orientées vers une diversité de secteurs, avec une préférence pour les secteurs prioritaires indiqués dans le Plan Sénégal Emergent, à savoir l’agriculture, l’élevage et la pêche.

La déléguée générale a, entre autres, fait référence aux partenariats fructueux noués et à l’envergure nationale et internationale acquise par l’organisation grâce au succès qui a couronné les milliers de projets ayant contribué à la création et à la consolidation de milliers d’emplois au Sénégal.

Entre autres, sur le plan national, par exemple, des accords cadre de partenariats ont été signés avec les ministères de l’Agriculture, de la pêche, de l’Elevage, de l’Artisanat, du Commerce, de la Femme, de la Jeunesse, du Développement Communautaire, etc.

Elle a également noué des partenariats avec la Banque Africaine de Développement (BAD), l’Agence Française de Développement (AFD), le Fonds Khalifa, la Fondation Américaine pour le Développement Africain (USADF), la fondation Bill et Melinda Gates, etc., qui l’ont accompagné dans sa mission.

Devant les directeurs, les experts et points focaux de l’institution, Dr Mame Aby Sèye a qualifié ce quinquennat qui vient de s’achever de « cinq années d’actions ponctuées par des transformations structurelles dans l’écosystème ». Elle estime que « la DER/FJ est devenue une référence dans la sous-région et pour les nombreux partenaires nationaux et internationaux ».

5ème anniversaire de la DER/FJ : des perspectives encourageantes 

Si les agents de la DER/FJ ont pris le temps de parler des actions menées par l’institution au profit des femmes et des jeunes entrepreneurs Sénégal, ils ont également étudié d’un œil critique les programmes et projets en cours d’exécution et ceux déjà réalisés. L’état des financements et les défis rencontrés dans l’exécution des programmes d’actions et des projets ont également été au centre des discussions.

Comme l’ont fait remarquer les agents de l’institution, il est aussi important de prendre en compte les échecs essuyés au cours de ses 5 années. Cela permettra aux acteurs de la DER/FJ d’apprendre davantage et d’effectuer des corrections ou des ajustements pour mieux accompagner « nos jeunes et femmes devant porter à bout de bras le rayonnement socio-économique du Sénégal ».

Pour les 5 prochaines années, la Déléguée générale de la DER/DF affirme que l’institution s’assurera de capitaliser sur les acquis des années passées et de mettre en place un système permettant de pérenniser, de viabiliser et de renforcer l’impact de ses actions. L’institution s’attellera à intervenir plus rapidement dans un cadre territorialement équitable et socialement inclusif.

A ce titre, elle s’est fixé comme objectif de mieux s’ancrer territorialement, d’offrir des services de meilleure qualité à ses usagers, notamment en ce qui concerne l’accueil, l’orientation et sa proximité avec les entrepreneurs sur l’ensemble du territoire national.

Tout particulièrement, pour cette année 2023, la DER/FJ a l’intention de renforcer son dispositif d’intervention. Elle poursuivra l’exécution de ses principaux programmes et de ses projets tels que le programme Lions Tech Invest, le nano-crédit, le fonds diaspora, le Projet d’Appui et de Valorisation des Initiatives Entrepreneuriales des Femmes et des Jeunes (PAVIE). Ce déjeuner a été l’occasion pour la Déléguée générale de la DER/FJ d’adresser ses remerciements aux partenaires et bailleurs de l’institution pour leur accompagnement.

La DEF/FJ : une institution au service de l’emploi et de l’entrepreneuriat sénégalais

Créée par décret n° 2017-2123 du 15 novembre 2017, la Délégation générale à l’Entrepreneuriat Rapide des Femmes et des Jeunes est une structure rattachée au Secrétariat général de la Présidence de la République du Sénégal. L’institution a été investie de la prérogative de participer à la politique nationale d’emploi du Sénégal à travers la promotion et le financement de l’entrepreneuriat des femmes et des jeunes pour la création d’emploi et de richesse.

L’institution mène également des actions pour favoriser et stimuler l’inclusion financière et économique tout en assurant l’équité sociale et territoriale. Concrètement, la DER/FJ contribue donc à la croissance des micro-entreprises, des petites entreprises et des moyennes entreprises en leur offrant un appui qui peut s’exprimer de plusieurs manières.

Selon le cas, elle intervient par la prise de participation dans les entreprises qu’elle accompagne, par la garantie, par le cofinancement, par l’octroi de crédits allant de 10 000 à 500 000 FCFA et parfois plus, pour les financements Hors Autonomisation, etc. Pour les activités susceptibles d’être structurées en chaines de valeur, le montant des financements peut aller jusqu’à 10 000 000 FCFA.

L’offre de services de la DER/JF comprend aussi une composante non-financière, puisque l’institution forme les entrepreneurs (TPE comme PME), les accompagne dans les démarches de formalisation (immatriculation au registre de commerce), etc., et lutte pour faciliter leur inclusion financière.

La DER/FJ veut impacter de façon conséquente la création de richesses et d’emplois en rendant accessible aux femmes et aux jeunes les moyens de s’impliquer dans l’économie sénégalaise. Dans un pays où le chômage demeure une problématique, elle a encore de grands chantiers devant elle.