L’ascension de la startup sénégalaise Kwely

0
402
L’ascension de la startup sénégalaise Kwely
L’ascension de la startup sénégalaise Kwely - MyJoyOnline

Dans les rayons et les grands comptoirs des grands centres commerciaux internationaux, il brille par sa regrettable absence. C’est un fait ; le Made in Africa jouit d’un très mauvais positionnement, laissant toute la place aux produits importés d’Europe, d’Asie et des États-Unis. Presque partout en Afrique, le constat est pareil, aussi flagrant qu’amer. Et comme pour donner écho au célèbre slogan « Quand l’Afrique relève la tête » de l’entrepreneur agronome nigérian Godfrey Nzamujo, la startup Kwely de la tech-entrepreneure sénégalaise, Birame N. Sock, veut renverser la vapeur en aidant les producteurs locaux à exporter leurs produits sur les marchés internationaux. Lancée en 2019 seulement, la startup Kwely connaît déjà une ascension fulgurante. Précisions.

Kwely : la marketplace du Made in Africa ou la naissance de l’Alibaba africain

Créée dans le but d’aider les producteurs locaux à se positionner sur le même marché que les grandes marques, la startup Kwely poursuit plus ardemment que jamais sa vision de devenir « l’Alibaba africain ». Elle a été lancée avec un investissement initial de 250 000 $ USD complété plus tard par une levée de fonds de 700 000 $ USD. 

La société s’est spécialisée dans la distribution en gros de produits Made-in-Africa. Profitant de la vague de digitalisation soulevée par les vents de COVID-19, elle a lancé une marketplace révolutionnaire éponyme sur laquelle elle propose les produits de fabrication locaux, pour offrir de nouvelles opportunités aux commerçants traditionnels. 

L’ascension de la startup Kwely
Plateforme de la startup Kwely

La plateforme Kwely a été construite avec une technologie propriétaire et intègre la possibilité de définir des paramètres spécifiques tels que les délais de livraison, les quantités minimales pour chaque commande, les bons de commande, les demandes de devis, un configurateur de produit complet, etc. L’entreprise promet l’intégration prochaine à la marketplace d’un module de calcul des frais d’expédition et des options de paiement.

Son fondateur, Birame N. Sock, une tech-entrepreneure sénégalaise au CV brodé de 20 années d’expérience en tant que cadre de plusieurs sociétés tech et médias, commente : 

« Nous avons vu l’impact d’Alibaba sur le secteur industriel informel en Chine. Nous pensons qu’il existe une réelle opportunité dans les économies africaines encore constituées de PME opérant au niveau artisanal. La vision de Kwely est de faire de l’Afrique une destination incontournable de sourcing pour les acheteurs internationaux ».

La tech-entrepreneure sénégalaise détient actuellement l’exclusivité du marketing et de la distribution de plus de 200 produits de fabrication locale, dont des produits de beauté et de bien-être, des produits alimentaires ou des accessoires destinés à une utilisation domestique. 

L’année dernière, elle a remporté le prix MEST Africa Challenge 2022, une initiative du programme MEST de formation d’entrepreneurs technologiques en Afrique, qui lui a permis de toucher 50 000 dollars pour développer sa start-up.

Kwely mise sur le rebranding du Made in Africa à l’international

Pour Birame Sock, l’économie africaine dépend non seulement de l’efficacité des producteurs du continent, mais aussi de la perception et de la performance des PME africaines sur le marché international. 

Birame Sock - Fondatrice de Kwely
Birame Sock – Fondatrice de Kwely – Source : Financial Afrik

Malheureusement, les grandes marques leur font si bien de l’ombre qu’elles sont incapables de se créer une clientèle directe et une identité de marque personnelle. Sa startup a donc orienté ses efforts vers le rebranding, adaptant les produits locaux aux exigences du marché international pour « redéfinir la perception des produits africains et la façon dont les acheteurs et les vendeurs africains effectuent des transactions entre eux et avec le reste du monde » comme le précise la PDG.

Ainsi, la plateforme Kwely ne propose que des produits fabriqués, testés et emballés dans la stricte conformité avec les normes internationales, notamment les normes d’emballage instaurées par la Food & Drug Administration (FDA) des États-Unis. Grâce à cette stratégie, de plus en plus de produits locaux trouvent une place dans les rayons des supermarchés, des centres commerciaux, etc. 

Alioune Ndiaye, fondateur de l’American Food Store, l’un des premiers détaillants des produits Kwely à Dakar, au Sénégal, témoigne : 

« Nous sommes vraiment heureux d’avoir trouvé en Kwely un partenaire qui nous donne accès à des produits locaux qui n’ont rien à envier aux produits importés et ceci renforce notre engagement à développer un espace pour le Made in Africa dans nos rayons ». 

Tekki Challenge : Kwely déniche les meilleurs producteurs du continent

Dans le but de permettre à plus de produits de fabrication locale d’être exportés, la start-up Kwely a lancé le Tekki Challenge, un programme d’incubation annuel. Elle sélectionne les meilleurs producteurs locaux et les aide à élaborer une stratégie complète de marketing international et de distribution pour les aider à introduire leurs produits sur les marchés ciblés.

La première édition du Tekki Challenge s’est tenue en 2021 et s’est soldée par la révélation de 10 entreprises des secteurs alimentaires et cosmétiques. En 2022, elles étaient 15 à bénéficier du programme. Pour 2023, Kwely envisage d’étendre le programme à trois autres pays africains. 

Pour autant, la fondatrice ne se sent pas encore satisfaite. En novembre 2022, lors de la 6ème édition du sommet international dédié à l’innovation africaine, Emerging Valley, elle se confie : « Pour l’instant, c’est toujours plus facile d’exporter vers les pays étrangers que sur le continent. Et je pense aussi que la multitude de devises en Afrique ne facilite pas les choses. Le mouvement des devises est très compliqué entre les différents pays pour pouvoir vendre dans un pays, en dehors, disons de la CEDEAO ».