Coura Carine Sène (DG Wave) : l’exemple de la réussite dakaroise au féminin

0
531
Coura Carine Sène (DG Wave) : l’exemple de la réussite dakaroise au féminin
Coura Carine Sène (DG Wave) : l’exemple de la réussite dakaroise au féminin

L’emploi des femmes est devenu un enjeu politique majeur sur l’ensemble du continent africain. Bien que des difficultés subsistent (notamment en matière d’accès aux financements), plus de 600 millions de créatrices d’entreprises exercent actuellement une activité, pour une contribution totale estimée entre 150 et 200 milliards de dollars. Dans ce contexte, de nombreuses personnalités de la « tech panafricaine » se distinguent, telle que Coura Carine Sène, directrice générale de Wave. Retour sur un parcours exemplaire pour les femmes sénégalaises, et au-delà.

Le parcours de Coura Carine Sène en quelques mots

Coura Carine Sène est originaire de Thiès, l’une des villes les plus importantes du Sénégal située à 70 km de Dakar. Après un baccalauréat scientifique obtenu à l’âge de 17 ans à la capitale, elle part se former en France dans le domaine de l’ingénierie informatique. Elle fait alors le choix de rester dans l’hexagone pour y travailler pendant plus de 10 ans. Pourtant, elle décide de revenir aux sources en 2012, avec une parfaite conscience des risques que cela implique sur le plan professionnel. Elle déclare : « En venant, je ne savais même pas comment chercher du travail. En France, il existe des plateformes de mise en relation entre les nouveaux diplômés et les entreprises. Ce qui était loin d’être le cas au Sénégal ». Aujourd’hui, nous retrouvons bien plus de choix.

C’est précisément la détermination de Coura Carine Sène qui va lui permettre d’atteindre rapidement ses objectifs professionnels. La jeune entrepreneure se fait ainsi rapidement un nom dans le monde des Affaires, et en particulier dans le milieu de la Fintech sénégalaise (ces entreprises dédiées au développement technologique et numérique du secteur financier). Pour la jeune femme, le sentiment de fierté est bien présent : « L’un de mes principaux objectifs est d’avoir une influence positive sur les femmes et l’entrepreneuriat féminin. Nous avons le devoir de donner un peu de notre force aux jeunes filles, et leur faire savoir que ce monde-là n’est pas fermé ».

L’aboutissement professionnel auprès de la start-up Wave

Ainsi donc, Madame Sène est impliquée professionnellement depuis ses débuts dans le monde du commerce et de la finance. Lorsqu’elle rejoint Wave, (une fintech spécialisée dans les services financiers mobiles) en tant que consultant en 2016, elle se dit « fascinée par l’ambition et la détermination du groupe ». Mais ce qui l’intéresse plus particulièrement, c’est cette possibilité qui lui est donnée de promouvoir l’inclusion financière en Afrique sub-saharienne. On rappellera ainsi que près de 60% de la population n’avait toujours pas accès à des services financiers en 2017 dans cette région du monde.

Coura Carine Sène gravit rapidement les échelons au sein de la structure : en 2018, elle intègre officiellement Wave en tant que directrice du Business développement dans l’espace UEMOA (L’union économique et monétaire ouest-africaine). La jeune femme développe la manière dont Wave a pu s’implanter durablement au Sénégal : « Wave Mobil Money est arrivé à un moment où la demande de services financiers mobiles accessibles, inclusifs et abordables était extrêmement forte. Dès l’implantation du projet au début de l’année 2018, nous avons pu ainsi bénéficier de partenariats privilégiés avec les banques UBA et Ecobank ».

Depuis lors et après 3 années d’activité au Sénégal, les objectifs à long terme de Wave n’ont pas changé : « Nous restons concentrés sur notre mission, qui est d’offrir un accès simple, rapide et à moindre coût aux services financiers de base, pour toute la population ». Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cet objectif rencontre l’intérêt d’une majeure partie de la population : « Plus de la moitié de la population adulte utilise activement notre solution. Pour atteindre ce résultat, nous avons investi massivement au niveau technologique, pour notre clientèle comme pour notre réseau d’agents ».

Des objectifs professionnels tournés vers l’inclusion et l’accompagnement

A l’heure actuelle, la valorisation des activités de Wave Mobile Money ont conduit la start-up à obtenir le statut convoité de « Licorne ». Mais Coura Carine Sène garde la tête froide : « nous restons concentrés sur notre mission principale, qui est d’offrir un accès simple, rapide et à moindre coût aux services financiers de base pour tous ». Pour le reste, l’avenir professionnel de la jeune femme semble radieux : « le travail continue et s’intensifie. Des millions de personnes partout sur le continent africain sont en attente d’une plus grande inclusion financière, et nécessitent des solutions adaptées à leur quotidien ».

La jeune femme va donc continuer de se battre et utiliser les armes des différentes réglementations à sa disposition pour étendre le principe d’inclusion financière partout où cela s’avère nécessaire et indispensable : « nous souhaitons, à terme, étendre le plus rapidement possible notre licence d’établissement de monnaie électronique à d’autres pays de l’UEMOA ».

Crédit Photo : Toutinfo.net