Kpay : La finance digitale 100% made in Sénégal

0
503
Kpay

Au Sénégal, les solutions de finance digitale et de transfert d’argent ont le vent en poupe. Dans un pays où seulement une minorité possède un compte et une carte bancaire, ces applications deviennent indispensables, et son très prisées. Nous connaissons déjà Orange Money et Wave, les géants actuels établis au Sénégal. Cependant, Demba Ka, également PDG du groupe EDK, a choisi de les concurrencer. Il décide alors de lancer Kpay, une solution locale 100% sénégalaise.

Demba Ka, grand homme d’affaires, PDG d’EDK et patriote

Demba Ka est PDG du grand groupe EDK. Depuis des années, il ne cesse de développer le groupe dans différents secteurs. Le plus connu est celui des hydrocarbures. Les stations-services EDK sont présentes dans tout le pays : de Dakar à Touba, en passant par Saint-Louis. EDK œuvre aussi dans le domaine alimentaire. Il s’est imposé avec les magasins de distribution Low Price et la chaîne de fast food Djolof Chicken. L’un et l’autre sont présents dans la capitale mais aussi à Thiès ou à Tivaouane.

Monsieur Ka est un homme d’affaires doté d’un sens aigu du travail, et particulièrement rempli de valeurs humaines. Il a toujours été capable de se positionner dans des secteurs à forte rentabilité. Il souhaite, par-dessus-tout, donner la priorité à l’économie locale. Pour ces raisons, il a d’ailleurs été élevé au titre de Chevalier de l’Ordre National du Lion par le Chef d’État Macky Sall.

Ainsi, l’entrepreneur a décidé d’entreprendre un nouveau projet. Après le pétrole et l’alimentation… c’est bien dans le secteur de la Fintech qu’il décide de se faire sa place.

Kpay, un service sénégalais de finance digitale et de transfert d’argent

Depuis pas moins de 5 ans, Demba Ka travaille dur avec des professionnels du digital. Il a comme objectif de proposer une solution de transfert d’argent 100% made in Sénégal. Kpay devrait être une application inspirée des opérateurs actuels comme Orange Money ou Wave. Son crédo : proposer des services semblables à ceux de ses concurrents, à des tarifs imbattables.

Ainsi, selon Socialnetlink, Kpay proposera bientôt « des offres très alléchantes ». L’application sera une solution de paiement et de transfert d’argent à un tarif de seulement 0,5%. Les dépôts et les retraits, eux, seraient à priori gratuits, et ce dans et depuis n’importe quelle zone du pays. Pour rendre le service complet, Kpay inclura aussi la possibilité de payer les factures.

Afin de s’introduire sur le marché, l’entrepreneur souhaite miser sur son réseau de stations-services. En effet, il possède déjà un portefeuille client qu’il serait dommage de négliger.

Concurrencer Wave et Orange Money, pour favoriser l’économie locale

Demba Ka est choqué que des acteurs locaux de la technologie financière tels que Wari et Joni Joni aient été écrasés. Il cite : « Il est temps qu’un Sénégalais prenne ses responsabilités et entre dans le secteur. Et que les Sénégalais en fassent leur affaire ! ».

Son avantage concurrentiel, c’est le prix. Kpay est clairement déterminé à le casser, afin de rendre son service accessible à tous. En effet, avec seulement 0,5% de frais, il s’avère nettement plus intéressant que celui de Wave Sénégal ou Orange Money. Souvenons-nous pourtant que le taux de 1% de Wave Sénégal avait fait trembler son concurrent Orange Money. Celui-ci s’était même finalement résigné à revoir ses tarifs.

Les consommateurs sénégalais sont exigeants sur la provenance des offres sur le marché. Le made in Sénégal est d’ailleurs grandement favorisé. Par conséquent, il ne serait pas étonnant que ce nouveau projet s’introduise facilement sur nos smartphones. Et d’autant plus depuis qu’Orange Money a décidé d’appliquer des frais aux dépôts inter-régions. Enfin, Kpay devrait bientôt pointer le bout de son nez. Et ce qui est sûr, c’est que les deux géants de la finance digitale n’ont qu’à bien se tenir !

Crédit photo : Exclusif.net