Proxalys : Accompagner les entrepreneurs du secteur informel

0
522
Proxalys

Le secteur de l’informel représente environ 90% de l’économie sénégalaise. Ces dernières années, il a été grandement bouleversé par l’arrivée des géants de la distribution comme Auchan ou Casino. Thierno Sakho, financier en herbe, a donc créé ProXalys. Cette Néobanque est spécialisée dans le crédit digital aux auto-entrepreneurs, TPE et PME. Elle se focalise sur les femmes et les jeunes qui sont souvent dans l’informel et exclus du système bancaire.

Thierno Sakho, un financier ambitieux

Une formation et un parcours professionnel solide

Thierno Sakho est un expert en banque, finance et microfinance. En effet, il est fort de plus de 15 ans d’expérience dans les marchés financiers, le corporate banking et les assurances. L’entrepreneur a par exemple travaillé en tant qu’Analyste Financier chez Natixis. Il a également exercé en tant que conseiller principal en investissement chez Amifa Sénégal. Et parmi d’autres encore, il a été Gestionnaire de portefeuille Économie numérique et innovation à la Délégation Générale à l’Entreprenariat Rapide (DER).

L’envie de soutenir l’économie locale avec Proxalys

C’est en 2021 qu’il eut l’idée de créer ProXalys, suite à un constat : les acteurs du commerce informel (boutiquiers, agriculteurs…) sont des oubliés bancaires. En effet, il est difficile pour eux d’accéder aux services classiques de prêts ou de crédits, voir quasi-impossible.

« L’informel est une cible dont la digitalisation est cruciale. Nous comptons innover sur les méthodes opérationnelles en place, en vue de renforcer et moderniser les canaux de distribution. Notre objectif est de permettre aux entrepreneurs informels de résister à la double révolution digitale et de distribution créée par les grandes multinationales présentes sur le continent », affirme Thierno Sakho.

ProXalys : plateforme de commerce électronique B2B

Proxalys propose une plateforme 3 en 1. Elle a pour vocation de simplifier la chaîne d’approvisionnement, entre les détaillants et les producteurs.

L’on distingue 3 outils de gestion et capture des flux financiers quotidiens :

Une application de prise de commande
Dans le but de simplifier le processus pour les détaillants et pour les distributeurs informels.

Un système informatique de gestion administrative
Afin de permettre aux acteurs de gérer et de suivre les commandes ainsi que les paiements.

Un système de gestion logistique de la chaîne d’approvisionnement
Pour renforcer la capacité de vente des clients, et faciliter les besoins en fond de roulement.

Un focus sur les femmes, les jeunes et le milieu agricole

Au Sénégal, on observe chaque année plus de 150 milliards de Francs CFA de pertes agricoles. « Nous accompagnons les producteurs de toutes tailles, en étant l’intermédiaire unique entre eux et les distributeurs détaillants informels », cite le fondateur. En outre, ProXalys propose un service d’approvisionnement en produits de consommation courante, comme l’oignon ou la pomme de terre. De plus, elle met en place des paiements échelonnés et des livraisons gratuites dans la journée.

En moins d’un an, déjà plus d’une centaine d’utilisateurs ont été séduits par les services de ProXalys. En l’occurrence, des boutiquiers en majorité, mais aussi des commerces locaux : hôtels, restaurants ou grossistes. Par ailleurs, la Néobanque souhaite mettre un poing d’honneur sur l’accompagnement des femmes. Ceux-ci représentent une grande partie des commerces informels, délaissés par le système bancaire.

Une levée de fonds de 150 000 dollars

En décembre 2021, il se rend compte que son idée plait et prend de l’envergure. C’est ainsi que Thierno Sakho décide de mettre en marche une levée de fonds de 150 000 dollars. En effet, il veut renforcer la présence de ProXalys dans la capitale, mais aussi dans tout le pays. Sur le long terme, l’objectif est de conquérir la sous-région africaine.

Haskè Ventures, créateur d’entreprises, en investisseur principal

Le Directeur Général de Haskè Ventures, Abdourahmane, a été séduit par le concept. Il croit en l’efficacité de ProXalys et se positionne ainsi comme investisseur principal.
« Nous pensons que la technologie a un rôle clé à jouer dans la modernisation de l’infrastructure informelle en Afrique. Sa digitalisation est un immense défi qu’il est essentiel d’adresser par la modernisation des circuits opérationnels. Mais aussi l’éducation financière et l’alphabétisation de ses acteurs. », a-t-il confié.

Le système bancaire au Sénégal est encore trop sélectif. Autrement dit, le pourcentage de personnes possédant un compte bancaire reste faible. Il est aussi parfois difficile de sortir les acteurs locaux du travail informel. ProXalys est ainsi perçue comme un regain d’espoir pour une partie de la population trop souvent délaissée.