La cuisine locale sénégalaise : Top 4 des entrepreneurs qui illuminent nos plats senegalais

1
1446
La cuisine locale sénégalaise : Top 4 des entrepreneurs qui illuminent nos plats sénégalais

La cuisine sénégalaise est souvent considérée comme l’une des plus riche et la plus variée d’Afrique de l’Ouest. Généreuse en saveurs, des plats sénégalais comme le thiéboudienne ou le mafé sont mondialement connus. Des entrepreneurs sénégalais se sont donnés comme objectif de faire rayonner la nourriture de leur pays d’origine, en la rendant accessible sur le territoire, mais aussi à l’international. Découvrez ces 4 entrepreneurs qui ont choisi de créer leur startup pour faire la promotion de la nourriture locale sénégalaise.

La cuisine locale sénégalaise : Top 4 des entrepreneurs qui illuminent nos assiettes
La cuisine locale sénégalaise : Top 4 des entrepreneurs qui illuminent nos assiettes

Sooretul – Plateforme d’e-commerce

Tout part du constat d’Awa Caba, cofondatrice de Sooretul, « Dans les supermarchés de Dakar, on trouve davantage de produits importés que de produits locaux transformés.”  » Réussir à relier la production rurale jusqu’aux consommateurs urbains, c’est le défi relevé par Sooretul – « ce n’est plus loin », en wolof. Cette plateforme de vente d’aliments locaux et bios créée en 2014 souhaite se faire une place dans les habitudes alimentaires des sénégalais. L’émergence récente des classes moyennes au Sénégal a créé une demande plus exigeante en termes de produits transformés, prêts à l’emploi, normés et bien présentés.

Cette prise de conscience, Sooretul veut y contribuer en valorisant la transformation des produits agricoles locaux, un des métiers les plus traditionnels des femmes sénégalaises. Les petits producteurs ne détiennent pas d’infrastructures suffisamment importantes pour réussir à avoir accès à la commercialisation en grande distribution. Grâce à Sooretul, ces producteurs peuvent mettre en vente leurs produits agricoles sur la plateforme, qui s’occupe ensuite d’en faire la commercialisation.

Tamba – Plats Sénégalais et traditionnels africains

Mahamadou Sylla, un entrepreneur d’origine sénégalaise, a créé la marque Tamba pour combler le manque de plats traditionnels africains dans les rayons des grandes surfaces françaises. En effet, sa déception de ne voir que des pâtes au rayon frais d’un supermarché l’a poussé à agir. Pourquoi ne pas proposer des plats sénégalais et traditionnels africains issus des meilleurs recettes, prêts à être consommés ? Une façon inédite de faire découvrir les saveurs grâce à des plats Sénégalais et africains authentiques. Mahamadou Sylla lance alors Tamba, et créé ainsi la première marque de plats cuisinés africains.

Peu de temps après sa création, les plats sénégalais, et plus généralement africains, s’exportent rapidement, et on peut aujourd’hui trouver du mafé à l’agneau, du thiou yapp au boeuf ou encore du yassa au poulet dans les grandes enseignes à Paris. Mahamadou Sylla prend soin de procurer l’ensemble des produits nécessaires aux recettes auprès de producteurs français avant de se tourner vers un chef qui s’assure ensuite de la qualité des produits. Et c’est un succès pour Tamba ! Les 27 et 28 septembre 2019 par exemple, plus de 500 plats ont été vendus en deux jours grâce aux dégustations en grande surface.

Aywajieune – Startup d’e-commerce

Née de l’initiative de Malick Birane, Aywajieune est une startup d’e-commerce permettant de connecter les pêcheurs et les clients pour la vente du poisson et des fruits de mer au Sénégal. Ainsi, en quelques clics, les consommateurs se font livrer chez eux une grande variété de poissons et de fruits de mer fraichement pêchés. C’est dans l’objectif de lutter contre la surfacturation des denrées alimentaires qu’Aywajieune a vu le jour, dont le nom bien choisi signifie « je vends du poisson », en wolof. Aujourd’hui, l’entreprise collabore avec plus de 160 mareyeurs et pêcheurs, avec un rythme d’environ 6 à 12 commandes par jour. 11 employés et plus de 1500 clients font partie de l’aventure Aywajjeune. Cette start-up a également pu bénéficier d’un soutien financier par la Délégation à l’Entrepreneuriat Rapide des Jeunes, lui permettant une avancée conséquente.

Fati Niang – Black Spoon, food truck et plats sénégalais

Fati Niang a fait de son rêve une réalité. Cette entrepreneuse sénégalaise a décidé de transporter la gastronomie sénégalaise sur les routes d’Île-de-France ! C’est avec son food truck Black Spoon, camion de restauration rapide, que Fati Niang fait découvrir tiep bou dien, brochettes d’alloco, mafé, poulet yassa, soit les plus grands plats sénégalais traditionnels, à la population française. Chaque plat est concocté le matin même, afin de servir aux clients des produits de qualité, accessibles, et rapidement servis. C’est lorsque Fati Niang voit naître sa deuxième fille qu’elle décide de tout plaquer pour devenir son propre patron. « J’en ai eu marre de ces patrons qui ne comprenaient pas que lorsqu’on est une femme, avec des enfants, il faut parfois partir plus tôt » confiait-elle.

En 2013, au volant de Black Spoon, Fati Niang fait sa première tournée et connaît un buzz sur les réseaux sociaux : Les messages fusent, les journalistes s’intéressent à son projet : Black Spoon est propulsé. Aujourd’hui son chiffre d’affaires augmente de jour en jour, laissant espérer à Fati Niang de pouvoir bientôt acquérir un second camion, et de nouveaux emplacements. De plus, Fati Niang espère pouvoir bientôt recruter un vrai chef pour la remplacer côté cuisine, car plus entrepreneuse que cuisinière, elle souhaite pouvoir se consacrer entièrement à la gestion de son entreprise.

Faire découvrir ce qui fait la fierté et la richesse de la cuisine sénégalaise est une aspiration partagée par nombre d’entrepreneurs. Grâce à leurs entreprises, ils contribuent au rayonnement du Sénégal et de sa gastronomie. Une manière innovante de participer au développement économique du pays de la Teranga, qui dispose encore de nombreux trésors qui n’attendent qu’à être révélés au monde.