Malick Mbaye, l’entrepreneur déterminé !

0
754
Malick Mbaye, l'entrepreneur déterminé

Malick Mbaye est un entrepreneur sénégalais dans la vente à la sauvette de thé au Gingembre. Après plusieurs tentatives de différents métiers et une longue période de chômage, il décide de s’aventurer dans le monde de l’entreprenariat. Dès 4h du matin, il déambule dans les rues de Dakar, son chariot à bout de bras, se faisant appeler Doctor Ginger.

L’homme qui ne trouvait pas sa voie

Malick Mbaye a arrêté l’école en CM1. Il a fait une formation pour devenir soudeur métallique, puis a décidé d’intégrer l’armée. A cause d’un problème à l’œil droit, il a dû être réformé. C’est alors qu’il s’est fait embaucher en tant que videur dans le quartier des Almadies à Dakar, pour ensuite être garde-rapproché.

Un jour, tout bascule. Il se retrouve au chômage durant une longue période, qu’il a du mal à supporter au vu de son tempérament dynamique. C’est alors que, lassé de ruminer, il se lance un nouveau challenge : profiter de son savoir-faire, le thé au gingembre, et le mettre au profit de tous en le vendant sur les marchés.

Un début courageux

La seule chose que Malick a pour débuter son business, c’est 3 000 Fcfa dans les poches et sa recette de thé au gingembre, citron et miel. il décide alors de se lancer, affichant une image sûre et dynamique de sa personne. Les gens se moquent, sont réticents mais l’entrepreneur ne baisse pas les bras. Quelque temps plus tard, son concept finit par payer !

Son outil de travail est une petite voiture d’enfant à pousser, qu’il transforme en chariot. Il se confie à BBC : « Mes chariots sont des poussettes pour bébé. Un jour, j’ai croisé une femme (occidentale) avec un bébé dans une poussette. J’ai regardé les 4 roues et je me suis dit : pourquoi ne pas les adapter pour en faire des chariots ? Je suis donc allé en chercher dans des conteneurs et je les ai transformés avec une table en bois ».

Aujourd’hui, Malick est créateur d’emplois : il est à la tête d’une équipe de 7 personnes.

Businessman de nature, il se lève tous les matins à 4h. Après s’être rendu au marché pour faire ses achats de la journée, il mout le gingembre, s’approvisionne en citrons et miel puis rentre chez lui pour finir le processus de fabrication et le distribuer à ses vendeuses.

Il affirme : « J’ai une équipe dynamique. Des jeunes femmes motivées à venir travailler très tôt le matin. Quand elles vendent deux thermos par jour, je les paie 5 000 Fcfa la journée. Un thermos équivaut à 17 000 Fcfa. Il arrive qu’elles vendent jusqu’à hauteur de 20 000 Fcfa. Je ne prends que les 17 000 Fcfa, le surplus leur appartient. Elles peuvent avoir jusqu’à 9 000 Fcfa par jour ». Malick Mbaye sait motiver son équipe. Il fait preuve de justesse au niveau de la rémunération, car il est conscient que le bien-être de ses salariés est un facteur de réussite et de motivation. 9 000 Fcfa par jour, c’est un salaire nettement supérieur à la plupart des travailleurs, qui touchent aux alentours de 2 500 – 3 500 Fcfa par jour. Véritable créateur d’emplois, il est la preuve qu’il n’y a pas de petits business, mais que de grandes idées.

Malick Mbaye a commencé son aventure entrepreneuriale au début de la pandémie, alors qu’il était au plus bas. Mais il s’est montré persévérant et sûr de son idée, et cela a porté ses fruits. En quelques mois, il a su s’imposer et se créer un nom dans les rues de la capitale sénégalaise. Ainsi, il souhaite que les jeunes se mettent au travail. Il se veut être un exemple de détermination pour la jeunesse sénégalaise.

Crédit photo BBC