Tech African Women 2022 : Pour booster les start-up technologiques féminines

0
161
Tech African Women
Tech African Women

Le domaine de la technologie attire de plus en plus de femmes en Afrique. Un engouement qui s’accroît en raison de la multiplication des initiatives destinées à en soutenir le développement. Découvrez l’une de ces initiatives, aujourd’hui à l’impact majeur : Les Tech African Women.

Le Sénégal parmi les pays ciblés

La Commission économique des Nations unies pour l’Afrique a lancé la première édition de « Tech African Women 2022 », un programme d’incubation technologique, initié en partenariat avec le programme Betacube de Venture Building. Ceci, pour soutenir la mise en œuvre d’idées novatrices portées par des femmes dans le domaine de la technologie.

L’édition de cette année va prendre en compte quatre pays, notamment l’Éthiopie, le Sénégal, la Tanzanie et la Tunisie. Elle envisage essentiellement de rendre autonomes et dynamiques, des startups africaines spécialisées dans la technologie et pilotées par des femmes.

L’objectif poursuivi par les promoteurs du projet est d’exploiter le potentiel créatif des femmes pour mettre en place un réseau performant d’entreprises technologiques innovatrices en Afrique. Un but dont la réalisation passe par la valorisation des idées de projet initiées par des femmes via leur concrétisation en modèles économiques finançables.

Ainsi, la participation au programme est ouverte à des femmes ayant entre 18 à 35 ans d’âge. En plus d’être porteuses d’idées de projet essentiellement axées sur l’atteinte d’au moins un des objectifs de développement durable (ODD), les potentielles candidates doivent être ressortissantes d’un des pays ciblés à savoir la Tunisie, la Tanzanie, le Sénégal et l’Éthiopie.

Par ailleurs, il est exigé que les candidates retenues se rendent disponibles et s’engagent à assister, en présentiel, à toutes les sessions de formation prévues dans le cadre du projet, dont une phase d’incubation en ligne. Il est également attendu des candidates qu’elles disposent d’une solide capacité à communiquer en anglais ou en français.

Tech African Women : Comment postuler ?

La réception des dossiers de candidatures est possible, en ligne, sur le site officiel dédié au programme www.techafricanwomen.com. Ceci,  jusqu’au 10 août 2022 en Tunisie et au 17 août 2022 en Éthiopie, au Sénégal et en Tanzanie.

Une fois la phase de sélection bouclée, les candidatures retenues, réparties en groupe, bénéficieront, dans un premier temps, d’une formation intensive d’une durée de 3 jours. Une étape au cours de laquelle les porteuses de projets sélectionnés rivaliseront d’adresse pour présenter leur idée, à l’occasion d’un concours de présentation de projet, organisé en collaboration avec des spécialistes locaux de la technologie. Une compétition à l’issue de laquelle, la lauréate de chaque groupe, décrochera une récompense en espèces de 2 000 dollars.

Que se passe t’il ensuite ?

Dans un deuxième temps, il est prévu que les deux startups les plus performantes de chaque pays cible participeront à un programme d’incubation en ligne. Une immersion d’une durée annoncée de deux mois dont l’objectif est de les préparer de façon optimale au marché de la technologie et à la mobilisation des fonds spécifiques au secteur.

Enfin, lors de la troisième étape prévue pour décembre, il est prévu que les huit meilleures start-up retenues lors de la phase précédente, participent, une nouvelle fois, à un concours de présentation de projet pour défendre, chacun, leur idée de projet. Une dernière étape au terme de laquelle, une seule start-up sera retenue et primée avec une subvention en espèces de 7 000 dollars américains, lors d’une cérémonie qui se déroulera au Rwanda. Cette somme est destinée à soutenir la firme lauréate dans le développement de ses activités.

À terme, les parties prenantes envisagent de faire de Tech African Women un moyen de mettre en place en Afrique, un conglomérat de startups technologiques dirigées par des femmes. C’est une vision en lien avec les divers efforts entrepris à l’échelle continentale et globale, pour encourager la promotion de la gent féminine et son impact dans la croissance des activités économiques des États.